Journal de bord Lofoten, Norvège, 2022

Vendredi 15 Juillet

Arrivés la veille à Tromsoe, Jeff et moi (Elodie) sommes heureux de retrouver Hubert et Nathalie à Kabelvaag, petit port au sud de Svolvaer. Notre enthousiasme est commun et intense, aucun de nous quatre ne connait les Lofoten dont nous allons découvrir la partie sud. Situées au-dessus du Cercle polaire, ce chapelet d’îles regorge de beautés sublimées par une lumière arctique qui ne va pas cesser de nous éblouir et nous surprendre au cours de ce petit périple marin…une lumière estivale particulière puisque le soleil ne se couche jamais.

Les contingences matérielles réglées, un petit plein de courses à manger et à boire au fameux Vinmonopolet (en Norvège comme dans la plupart des pays scandinaves l’alcool s’achète uniquement dans ces enseignes monopole d’état), on se pose autour d’un fameux Gin Tonic d’Hubert et d’un délicieux saumon cuisiné par Nathalie. Notre voyage peut commencer !

Samedi 16 Juillet

Départ matinal direction Ballstad. Le temps est couvert mais le soleil qui a fait nuit blanche n’est pas bien loin. Perfect Day navigue paisiblement au gré des fjords aux vertes falaises abruptes et aux petits ports avec les cabanes de pêcheurs sur pilotis nommés Rorbuer. Ces paysages seront désormais les nôtres durant tout notre périple. L’heure du déjeuner approche, quand Hubert, nous propose une activité très importante : la pêche. Aussitôt dit, aussitôt fait, Jeff sort un cabillaud ! Le fameux cod local ! Notre joie et notre fierté (en toute humilité…) sont grandes ! une heure après Nat nous le sert en délicieux ceviche.

Il est 15h nous arrivons à quai dans cette petite ville de pêcheurs. Nous grimpons un petit sommet pour mieux en apercevoir l’étendue. La vue est magnifique et tellement harmonieuse entre cette nature très escarpée et ces petites cabanes de pêcheurs. C’est ici que Jeff, géologue spécialiste des glaciers, nous montre les roches moutonnées, sculptées il y a 20 000 ans par les glaciers, qui remplissaient alors complètement les fjords, en les construisant en même temps.

Ce paysage dessiné par la glace, nous l’observerons désormais sur tout notre trajet. 

La soirée se poursuit par une ballade à pieds pour les filles, en annexe pour les garçons que retrouvons à bord, en quête d’un bar ! Nous serons merveilleusement exaucés !

Dimanche 17 Juillet

10 heures. Direction la pointe sud des Lofoten. Nous reprenons la navigation côtière le long des fjords quand nous approchons silencieusement de Nusfjord. Petit port pittoresque avec ses cabanes jaune moutarde cachées au fond du fjord comme une récompense qu’il faut aller chercher. Nous n’irons pas à quai, pas assez de profondeur pour le bateau. Nous voici repartis, audacieux pour tenter une nouvelle pêche. Bredouilles, c’est décidé, il faut qu’on s’équipe d’une épuisette !

L’arrivée dans le port de Reine se fait en majesté, au son des mouettes qui nous escortent. Hubert avance avec prudence et précision au milieu de ce fjord aux accès très étroits. Nathalie sur le pont s’active pour armer le bateau qui arrive à quai, Jeff et moi en soutien (je progresse) de ses manœuvres. Reine est certainement le joyau des Lofoten. Le flux des touristes (très supportable) et des boutiques (3) en attestent ! L’épuisette achetée et avant de partir à l’ascension du fameux Reinebringen, le sommet montagneux qui domine Reine, nous sommes guidés par une puissante ôdeur, celle des têtes de cabillauds séchés qui pendent par milliers sur des structures en bois. Cette pratique de séchage du poisson très visuelle est répandue dans toutes les îles Lofoten, dont la pêche au cabillaud est l’une des principales ressources.

Nous voici arrivés aux pieds du Reinebringen pour une randonnée peu ordinaire. Culminant à 666 mètres, son ascension, environ 500 mètres de dénivelé, se fait à l’aide de 1600 marches en pierre !
Ces marches ont été construites en 2019 par des Sherpas népalais et permettent de grimper en sécurité. Cela n’empêche pas le vertige sur certains passages un peu à pic,et surtout un effort physique assez important…qui sollicite les muscles des cuisses et des mollets sans arrêt pendant toute la montée…et la descente ! Merci Nat de tes encouragements précieux.

L’arrivée au sommet du col, sous le soleil, nous saisit d’émotion et fait instantanément oublier tout le reste. Nous sommes littéralement happés par la splendeur de ce site constitué de plusieurspéninsules surplombées de montagnes abruptes qui s’égrènent dans la mer à perte de vue. 

Il y a un peu de monde (et on comprend pourquoi) mais l’ambiance est agréable et la joie unanime.

Le soir apéro bien mérité (comme toujours d’ailleurs) et réconfort autour d’un bon bœuf bourguignon maison venu directement de Saint Rambert ! Une partie de dominos et dodo !

Lundi 18 Juillet

Remontée des Lofoten direction Sorvaagen. Les stigmates de la grimpe de la veille se font sentir…surtout quand il s’agit de monter ou descendre les 4 marches du bateau…Le temps est un peu pluvieux et donne aux fjords une atmosphère mystérieuse qui offre une autre dimension esthétique à ce périple. Pour déjeuner, Nat nous régale de ses fameux sandwichs norvégiens aux crevettes juste avant d’arriver à Sorvaagen. Ce petit port est un point d’arrêt pour aller visiter le village musée de Å (prononcé O) situé à 4 km de marche. Agréable et mignon mais rien d’authentique, que de la reconstitution. On y visite un petit musée de la pêche, une ancienne cabane de pêcheurs, une petite fabrique d’huile de foie de morue…Le tout pour 100 couronnes

La pluie n’a pas vraiment cessé, nous passerons la seule soirée à l’intérieur du bateau, bien au chaud, très confortablement installés. Avec Jeff nous préparons un petit risotto piémontais avant d’apprendre à Hubert et Nat la scopa ! (Jeu de cartes traditionnel italien). Soirée italienne en Norvège, et pourquoi pas !

Mardi 19 Juillet

Réveil sous un grand soleil. Départ pour Henningsvaer. Notre dernière grande navigation près de cinq heures, un bonheur qui se concrétisera pour Hubert par la montée des voiles, pour Nathalie la lecture de son roman (sur les Lofoten), pour Jeff des photos dans des positions un peu périlleuses et pour moi par une vraie sieste sur le pont ! Et pour tous par un délicieux déjeuner issu de notre pêche du jour, les lieux noirs cuisinés par Nath !

L’arrivée au milieu de ce chapelet d’ilots nous ravit une fois de plus. Henningsvaer est composée de plusieurs îles reliées à la terre par des ponts (l’une des îles abrite un stade de foot considéré comme l’un des plus beaux au monde ; nous n’y sommes pas allés…) Pittoresque village de pêcheurs, le port et ses nombreux rorbuers sur pilotis coloré, montre aussi la présence de plusieurs chalutiers de pêche. Le bateau à quai nous partons à la découverte de ce petit village aux nombreux attraits que certains qualifient de Venise des Lofoten, à cause de ses nombreux canaux. Au fil de notre déambulation nous arrivons à la Factory galerie d’art qui plonge dans la fjord et où nous visitons une exposition de l’artiste chinois Al Wei Wei sur le thème des migrants. Le soir dîner dans un bon restaurant, moules et poissons ! En guise de souvenir de la serveuse , une carafe en verre signée eau des Lofoten !

Mercredi 20 Juillet

Fin de la remontée. Retour à Kabelvaag sous un temps un peu gris comme nous à l’idée que ce voyage se termine déjà, de quitter Hubert et Nat et Perfect Day.

Les Lofoten nous ont offert beaucoup et surtout ce sentiment d’être humbles face à la beauté de la nature dans ce qu’elle a de plus merveilleux et de plus surprenant.

Bon vent les amis à bord de Perfect Day, et merci. On vous souhaite d’immenses bonheurs ! A très vite

3 réflexions sur “Journal de bord Lofoten, Norvège, 2022

  1. Les paysages sont époustouflants ! Le (la) photographe très talentueux ! Nous sommes dans les Landes, avec qq randos bien intenses (la Rhune). Quand revenez-vous à Lyon ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s