Transat = done!!

Pour tout ceux qui se demandent un peu ce qu’a été notre transat, on vous la raconte sous forme d’inventaire. donc, une transat c’est:

Un départ:

Des quarts:

Avec Mériem, notre bateau-stoppeuse, on se partageait la nuit en quarts de trois heures pendant lesquels, l’essentiel du job a consisté à rester éveillé pour surveiller à l’AIS, au radar et en veille visuelle, d’éventuels croisements avec d’autres bateaux qui finalement n’arrivent jamais. Nous aurons croisé en tout et pour tout au cours de la traversée trois cargos, un remorqueur de haute mer et une demi-douzaine de voiliers, toujours à plusieurs milles.

Comme nous réduisions un peu la voilure avant la nuit, il n’y avait que très rarement de modification de voiles en cours de nuit.

Un Challenge avec « Arsouille »:

On s’était lancé un défi avec un voisin de ponton et sa famille, partis le même jour que nous sur un RM 1280, et pendant toute la traversée, nous nous sommes surveillés, avons affûté nos options de route, optimisé nos voiles afin de ne rien lâcher à l’autre.

A mi-transat, l’affaire était entendue, Perfect Day est un bateau rapide et puissant.

Des choix de route et des calculs incessants:

Ca paraît tout droit, mais le vent, l’angle des vagues, l’évolution des prévisions météo reçues deux fois par jour grâce au téléphone satellitaire,  ont plongé le capitaine dans des calculs trigonométriques aussi savants que hasardeux, afin de choisir les bonnes options. C’est une route au Nord de l’Orthodromie que nous avons choisie, avec des empannages pour gagner quelques milles dans les oscillations de l’alizé, option plutôt payante in fine.

Il y a sans arrêt un compromis, progression/confort/placement par rapport à la prévision météo, à effectuer, rechercher à minimiser la longueur de la route, tout en conservant une bonne vitesse.

Un t’chat d’ado entre Patrick et Hubert:

Les équipages d’Arsouille et de Perfect Day ont été témoins d’une régression massive de leur capitaine respectif, Hubert ne cessant d’envoyer des sms à son pote Patrick, qui répondait aussitôt. Du jamais vu chez Hubert que vous connaissez économe en texto.

wp-15774000601574363699238793194941.jpg

La pêche à la Daurade Coryphène:

Avec cinq belles daurades en quelques jours, nous avons fait le plein de protéines animales nécessaire à l’équipage et sommes arrivés avec un congélateur bien rempli.

La cuisine:

De bons petits plats, de daurade bien entendu, mais aussi du pain frais et chaud quotidien, des banana-bread, des salades aux saveurs exotiques, etc.

Nathalie et Mériem ont été de fins cordons bleus

Du vent, des vagues, des grains:

Un vent portant moyen de 20 à 25 nœuds, avec quelques grains jusqu’à 35 nœuds en rafales, des vagues jusqu’à 4 mètres mais le plus souvent autour de 2 mètres régulières et longues, de la pluie sous les grains idéale pour rincer le bateau.

img_20191216_172918119670853664821929.jpg

Et pour finir en arrivant, un affaiblissement progressif de l’Alizé, retardant notre arrivée en Martinique.

Des levers et couchers de soleil, de lune, des ciels étoilés, à tomber!

Beaucoup de lecture:

Parce que c’est long, douze jours sur un voilier; merci les liseuses, et les bouquins que vous êtes nombreux à nous avoir offert avant notre départ.

Nous attribuons le Prix de la Transatlantique de Perfect Day à « L’art de perdre » de Alice Zeniter.

De l’ennui:

Parce que au milieu de toutes ces petites choses, il reste un temps long, monotone, mais inestimable pour se laisser divaguer et penser.

Comme le disait Hannah Arendt: « l’important n’est pas tant la valeur ou la profondeur des pensées qui surgissent, que le fait que le moi personnel ne peut s’abstraire de l’activité de penser… dans le dialogue avec l’expérience vécue, dans la conversation poursuivie sur ce qui s’est passé… sur ce qui a été fait. Penser implique interpeller les faits et se laisser interpeller de l’intérieur de sa propre existence et à propos de celle-ci. »

Une arrivée en 12 jours et 2 heures:

10 réflexions sur “Transat = done!!

  1. Mais ça a l’air d’avoir été top!!!! Et puis 5 daurades qd même: 5 de plus que d’habitude!!!
    Encore bravo….je m’imaginais très bien Hubert en train de régler ses voiles!!😃 Et puis pas encore d’inox à nettoyer!? Oui? Non?
    Bises.

    J'aime

      1. Bien sur que je suis tenté….mais je suis sur booké en Mai.😞 Une semaine avec tous les enfants! Et petits enfants. C’est une fois par an, et, miracle, ils viennent tous!!!😃
        Presqu’île de Giens.
        En Avril, voile dans le golfe Saroniques, avec Axelle et Rémy.

        J'aime

  2. Encore bravo
    Et merci de vos nouvelles!
    Jean Marc n’a malheureusement pas eu l’occasion de goûter à l’excellent Thon pêché au whisky!
    Nathalie, Je vais lire « l’art de perdre », mais je n’ai jamais lu d’œuvre d’hannah Arendt, que me conseilles-tu?
    Profitez de cette belle fin d’année
    Bises

    J'aime

  3. Belle traversée en 12j, je n’y connais rien mais ça me semble honorable si j’en réfère à d’autres témoignages.
    Pour des tuyaux en Martinique, y a qu’à me demander 😉
    Bises

    J'aime

    1. Notre réponse précédente s’était perdue…
      On commence à faire le tour de l’ile, et on se laisse charmer, demain une marche autour de la presqu’ile De la Caravelle.
      Si tu as de bonnes adresses de restaurants créoles, on est preneur.
      Dans quel coin as tu encore de la famille?

      J'aime

  4. Ça ka maché les amis
    Pas de restau spécifique à vous indiquer. Il faut privilégier les petits restaus dans les villages au décor familial. Éviter les petits snacks improvisés bord de route de qualité très inégale et plutôt décevants, avec une addition maximale pour les touristes.
    La balade autour de la caravelle est très bien, avec visite du château Dubuc.
    Quand vous irez dans le Nord de l’île , il existe une balade à faire à pied (la route s’arrête et on ne peut pas boucler le tour de l’île en voiture) qui relie Grand Rivière à l’anse couleuvre, dans une forêt tropicale et luxuriante, très sympa.
    Il y a pas mal d’autres balades et visites à faire bien sûr ..
    Sinon pour répondre à la question, j’ai encore un peu de famille à FdeF.
    Et n’oubliez pas le punch!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s